Les étapes principales pour un diagnostic efficace

Le Diagnostic automobile éfficace : 

La détection et la réparation de défaillances requièrent une bonne connaissance et une expérience du système concerné.
La recherche au hasard de défaillance fait partie du passé. A présent, on doit agir en connaissance de cause lors de l’entretien et la réparation de véhicules. Avec du
savoir-faire et la réflexion.
Le mot “diagnostic” comprend beaucoup plus que la succession d’une série d’étapes afin de trouver la solution à un certain problème. Il s’agit d’une manière d’examiner les systèmes défaillants en vue de trouver la cause de la défaillance. Cela implique la connaissance du fonctionnement du système et la capacité de reconnaître un système qui fonctionne correctement.
Le mécanicien doit savoir comment fonctionne le système. Pour un véhicule moderne, le schéma de câblage est aussi important que le principe de fonctionnement.

Afin de détecter une défaillance, le mécanicien doit être en mesure de lire et d’utiliser le schéma de câblage. Après tout, soixante pour cent des défaillances d’un système électronique sont dues à des connecteurs défectueux et des conducteurs défectueux.
Un mécanicien qui veut être en mesure de prononcer un diagnostic efficace pour un système électrique / électronique d’un véhicule moderne, doit se fier à un
schéma de câblages détaillé.
Les défaillances qui se manifestent de temps à autre (avec des intermittences régulières) posent un problème spécifique. En principe, il faut reproduire la défaillance afin d’établir le diagnostic d’un tel défaut. Or, ce n’est pas toujours possible dans le cas des défaillances intermittentes. C’est pourquoi la défaillance doit souvent être détectée d’une autre manière : par exemple ne pas rechercher la défaillance directement mais plutôt exclure les parties qui étaient parfaitement en ordre lors d’un contrôle précédent.

  • 1. Les étapes principales pour un diagnostic efficace
    Le diagnostic est lié à des règles de base. A condition que vous suiviez ces règles, vous trouverez généralement la cause du problème lors du premier contrôle du système. Pour un diagnostic efficace, il faut respecter les règles de base suivantes.
    Détecter les symptômes de la défaillance
    • Une première étape importante pour établir un diagnostic consiste à poser des questions
    spécifiques au client. Cela vous permettra a priori d’exclure une erreur de maniement ou des
    exigences trop élevées par rapport au système.
    • Contrôlez que le client a bien cerné le problème. Si nécessaire, mettez-vous à la place du
    client et tentez de compléter la plainte.
    • Faites un essai si nécessaire.
  • Détecter le défaut
    • La détermination des symptômes de la défaillance ne localise pas nécessairement sa cause.
    Votre expérience peut parfois vous donner une idée de la cause possible.
    • Cependant, la procédure correcte de la recherche consiste à examiner la partie concernée de
    manière systématique. Cela implique un contrôle de l’état général du système, un contrôle
    visuel, un contrôle des parties mécaniques ainsi qu’un contrôle par le biais d’appareils de test
    et de diagnostic appropriés.
    Réparer la défaillance constatée
    • Remplacez ou réparez les pièces défectueuses.
    Contrôler le système
    • Contrôlez ensuite si le système fonctionne bien.
(Visited 115 times, 1 visits today)





Veuillez noter : les informations sur ce site ne proviennent pas du groupe VAG, mais de nombreuses autres sources. Complet et sans erreur ne peut donc pas être garantie. Continuez à penser de manière critique.