CONTROLER LES BOUGIES DE PRECHAUFFAGE

Controle des bougies de préchauffage

Dans une voiture à moteur diesel, à la différence d’une voiture à moteur essence, le conducteur ne se contente pas de tourner la clef pour démarrer le moteur. Le conducteur tourne la clef en position préchauffage pour que le relais des bougies fonctionne et un indicateur de préchauffage sur le tableau de bord s’allume. Ces petites résistances électriques que sont les bougies de préchauffage sont alors en action. Ce processus est appelé « préchauffage ».

Contrairement aux bougies d’allumage d’un moteur à essence, les bougies de préchauffage n’interviennent pas directement dans le fonctionnement du moteur. Elles ne sont sollicitées que lorsqu’il faut démarrer le moteur et parfois dans les secondes qui suivent le démarrage. Ensuite elles ne jouent plus aucun rôle.

Si la voiture a roulé très récemment, ou si la température ambiante est élevée, le voyant de préchauffage peut ne pas s’éclairer : dans ce cas, le conducteur peut démarrer sans attendre.

Raison du préchauffage :

Sur un moteur diesel, il est impératif qu’en fin de compression, l’air soit suffisamment chaud pour provoquer l’allumage du carburant. Or, lorsque le moteur est froid, il est impossible d’atteindre cette température minimale dès le démarrage. On crée donc un point chaud (l’extrémité de la bougie de préchauffage) qui permet l’inflammation du mélange.

Dans la mesure du possible, il ne faut pas se passer du préchauffage s’il y en a besoin.

Les plus anciens diesel utilisant des préchambres de combustion peuvent voir celles-ci endommagées par le démarrage sans préchauffe. Les diesel à injection directe peuvent toutefois démarrer à froid sans préchauffage mais si la température ambiante est très basse un temps de préchauffage conséquent sera là aussi nécessaire. Cependant, un diesel qui a démarré sans un préchauffage dont il aurait eu besoin, fonctionne mal et est extrêmement polluant tant qu’il est froid car le gazole est mal brûlé. Cela se caractérise par un fonctionnement irrégulier entrainant des trépidations et une épaisse fumée bleuâtre pendant plusieurs secondes voire une minute ou plus. Il est également possible que sans préchauffage le moteur ne puisse pas démarrer du tout.

Si votre moteur a au démarrage un fonctionnement irrégulier et émet une quantité anormale de fumée, vérifiez l’état de vos bougies de préchauffage.

En outre, sur les moteurs diesel modernes, le préchauffage des chambres de combustion perdure quelques secondes après le démarrage pour accélérer la montée en température dans les cylindres et limiter ainsi le surplus de pollution généré par le fonctionnement du moteur à froid.

 

 Sur les anciens moteur diesel les bougies étaient alimentées en 12 volt il est maintenant courant de trouver des bougies alimentées en 5 volt

soyez prudent renseignez vous avant le test

 

je vais vous donner des trucs concernant le changement et le contrôle des bougies de préchauffage. Commençons par des liens pour comprendre le moteur diesel :

  • Moteur diesel pdf
  • injection diesel pdf
  • Le relais de préchauffage

1°_ A quoi servent les bougies de préchauffage ?

Dans les moteurs diesel, il n’y a pas comme dans les moteurs essences, de bougies d’allumage. La combustion dans les cylindres est assurée par le piston qui échauffe le mélange d’air en le compressant. La détonation est provoquée lors l’admission du gaz-oil par cet échauffement.

Cependant lors du démarrage, les cylindres étant froid et pour aider à la combustion, il faut préchauffer à l’aide de résistances : ce sont les bougies de préchauffage.

Ces bougies peuvent atteindre une température de 1000°C en une dizaine de secondes. Sans préchauffage, le moteur peut ne pas démarrer surtout par temps froid.

Ce préchauffage est indiqué par ce voyant sur le tableau de bord :

voyant préchauff TDB.jpg (6.38 Kio) Vu 7329 fois Celles-ci sont indispensables pour les moteurs diesel.

Cependant si vous avez une voiture diesel récente, vous n’avez sous doute pas besoin de faire le préchauffage car les bougies restent tout le temps chaudes. Cela s’appelle le « post heating » que l’on peut traduire par « post chauffage. »

Malheureusement si une bougie ne fonctionne pas correctement, celle-ci empêche le démarrage faute de chaleur suffisante dans les chemises et vous laisse esseulé sur le parking ou dans votre garage.

Concernant les moteurs récents un défaut d’une bougie de préchauffage vous fera consommer voire polluer plus et vous donnera des alertes de défaut.

Les constructeurs préconisent de changer les bougies de préchauffage tous les 120 000 km. Il est conseillé de toutes les remplacer pour éviter un déséquilibre dans les cylindres.

2°_ Comment tester une bougie de préchauffage ?

Ceci est très simple.

  • Débrancher la polarité négative ( le – ) de la batterie
  • Procurez vous un multimètre.
  • Enlever la connexion électrique des bougies.
  • Positionner le multimètre sur la position ohmmètre et contrôler sa résistance.

bougie prechauffage polarisée.jpg (11.55 Kio) Vu 7329 fois

  • Vous n’êtes pas forcé de démonter la bougie pour la contrôler. Il vous suffira de mettre la polarité moins du ohmmètre sur la culasse.

L’impédance doit être comprise entre 0.2 et 0.8 Ω. (mesure à vérifier sur la RTA)

  • Faites le contrôle sur toutes les bougies.

Si vous dépassez ces valeurs c’est que vos bougies commencent à être fatiguées ou sont bientôt en fin de vie. Si vous n’avez aucune valeur, vos bougies sont en court-circuit.

4°_ Comment remonter les bougies de préchauffage ?

  • Une fois les anciennes bougies enlevées, reposez les nouvelles en ayant mis un peu de graisse sur le filetage. J’insiste sur le un peu ! En mettre un kilo ne sert à rien et risque de vous donner des surprises ! Cela aura le mérite de ne pas corroder la bougie pour un démontage qui sera facilité si vous devez le re-démonter plus tard.
  • Engagez la bougie et commencez à visser de quelques tours à la main. C’est le plus fiable pour ne pas foirer le pas de vis. N’oubliez pas que le filetage est sur la culasse. Si vous le foirer, c’est le déculassage !

Si la bougie force trop à la main au bout du 1er tour, c’est qu’elle est mal engagée dans le filetage. Dévissez là et

recommencez l’opération, jusqu’à que vous arriviez à faire plusieurs tours à la main.

  • Bloquez la bougie modérément avec la clé.

Couple de serrage : 1 daN.m (1kg pour les intimes)

Je vous conseille d’enlever le tournevis pour le serrage. Serrez en prenant la clé avec le bout des doigts. Ça vous évitera de faire du dégât et de serrer à 10 kg !

  • Remonter les éléments que vous avez démonté pour accéder aux bougies (tuyaux, vanne, …) en procédant de la manière inverse au démontage. La logique et la mémoire s’imposent. Si vous avez une mémoire de poisson rouge, prenez des notes.

Cette opération n’est pas compliquée. Si vous êtes bricoleur, vous y arriverez sans problème. Vous devez être précis et rigoureusement méticuleux. Les bourrins peuvent laisser leur tour ! Après je vous laisse goûter aux joies de la mécanique.

 

(Visited 573 times, 1 visits today)

CET ARTICLE EST RÉSERVE AUX MEMBRES , VEUILLEZ VOUS INSCRIRE OU VOUS CONNECTER

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis
Posté dans BASE MOTEUR, ELECTRICITE
Tags : , ,

Vous n’êtes pas connecté·e.




Veuillez noter : les informations sur ce site ne proviennent pas du groupe VAG, mais de nombreuses autres sources. Complet et sans erreur ne peut donc pas être garantie. Continuez à penser de manière critique.